CompostageValoriser les déchets organiques

Qu’est-ce que le compostage ?

Il s’agit d’un processus biologique de transformation des déchets organiques en compost, sous l’action de micro-organismes et animaux du sol, en présence d’eau et d’oxygène.

Pourquoi composter ?

± 1/3 des déchets dans les poubelles est compostable !

Mettre en place le compostage chez soi permet de contribuer à la réduction des déchets et de leurs impacts sur l’environnement. En effet, les déchets organiques compostés évitent le transport et sont détournés de l’incinération. Votre poubelle d’ordures ménagères est aussi allégée et moins odorante. En outre, ces déchets seront valorisés en un engrais naturel de qualité à utiliser dans son jardin, ses plantes ou jardinières.

Où installer un composteur ?

Le composteur doit impérativement être posé à même le sol, en contact direct avec la terre (il n’est pas nécessaire de désherber) pour que les organismes qui décomposent les déchets puissent intervenir.

Idéalement, on positionne le composteur dans un endroit semi-ombragé, pour qu’il ne soit ni trop sec ni trop humide.

Quels déchets composter ?

La plupart des déchets organiques sont compostables :

Les déchets de cuisine

Épluchures de fruits et légumes (agrumes acceptés en quantité limitée), fruits et légumes abimés (en morceaux), restes de repas d’origine végétale (pensez à réutiliser avant de jeter), coquilles d’œufs écrasées,thé ou tisane (même en sachet), marc de café (même avec le filtre en papier), essuie-tout sans produit chimique, ...

A éviter : Produits d’origine animale (viande et os, poisson et arêtes, produits laitiers), huile de cuisine, sauces, pain

Les déchets de jardin

Branches et branchages (broyés), feuilles, plantes et fleurs fanées (en morceaux), tontes de gazon sèches (le mieux est toutefois de les laisser au sol), mauvaises herbes non montées en graines...

A éviter : plantes malades, plantes invasives, gros morceaux de bois (longs à composter), gazon humide.

Autres déchets à éviter

Litière et excréments d’animaux, sciure, cendres, sacs « biodégradables », mouchoirs


Les 3 règles d’or pour obtenir un compost de qualité :


Votre compost est-il trop humide ou trop sec ? Faites le test du poing !

  1. Prenez une poignée de compost et serrez-la dans votre main
    • Si du jus coule entre vos doigts, c’est qu’il est trop humide
  2. Ouvrez la main
    • Si le compost ne s’agglomère pas en boule, qu’il s’effrite, c’est qu’il est trop sec (figure A)
    • Si le compost se tient, en un matériau humide comme une éponge, c’est qu’il a la bonne humidité pour que le processus de compostage fonctionne (figure B)

figure A

figure B

Stop aux idées reçues ! Un compost bien géré ne dégage pas de mauvaises odeurs et n’attire pas les rongeurs !

Le compostage individuel

Composteur individuelDans le cadre de sa politique de réduction des déchets, la CCVT met à disposition un composteur par foyer.

Modèle en polypropylène recyclé

Caractéristiques :

  • Volume : 400 litres
  • Poids : 15 kg
  • Hauteur : 945 mm
  • Emprise au sol : 800 x 800 mm
  • En kit dans un carton : 4 panneaux avec trappes coulissantes, couvercles en 2 parties, 12 boulons et une clé

Tarif préférentiel : 20,40 €

Modèle en bois (autoclave)

Caractéristiques :

  • Volume : 600 litres
  • Poids : 33 kg
  • Hauteur : 780 mm
  • Emprise au sol : 900 x 900 mm
  • En kit : 1 couvercle, corps en 2 parties, 4 tiges en plastique

Tarif préférentiel : 57 €

Conditions d’attribution :

  • Payer une redevance Ordures Ménagères sur le territoire de la CCVT,
  • Installer impérativement le composteur dans une propriété du territoire de la CCVT.

Comment récupérer mon composteur ?

Dans tous les cas, il faut vous rendre au siège de la CCVT pour le règlement (espèces ou chèque à l’ordre du Trésor Public), en prévenant à l’avance. Vous pourrez également bénéficier de recommandations. Les bureaux de la CCVT sont ouverts au public du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30.

  • Le composteur en polypropylène pourra être récupéré sur place.
  • Le composteur en bois est à récupérer à la déchetterie de Thônes (du lundi au vendredi de 13h30 à 18 et le samedi de 8 à 12h et de 13h30 à 18h).

Compostage partagé

Le compostage peut également se pratiquer de manière collective et ainsi créer des liens entre voisins ! Dans le cadre de sa politique de prévention des déchets, la CCVT propose aux copropriétés volontaires de se doter d’un site de compostage partagé. Ce dernier se compose classiquement de 3 bacs : un bac pour stocker le broyat de petits branchages (destiné à aérer le compost et réguler l’humidité), un bac de compostage et un bac de maturation. Au moins 5 foyers volontaires doivent s’engager à alimenter régulièrement le composteur en biodéchets.

Intéressé par la démarche pour votre copropriété ? Téléchargez le mode d’emploi ci-dessous et contactez l’ambassadrice du tri de la CCVT qui étudiera la faisabilité de votre projet et vous accompagnera dans l’installation et le fonctionnement du site. Il sera au préalable nécessaire que le projet soit validé par l’Assemblée Générale de la copropriété.

Un premier site a déjà été installé et fonctionne bien ! Les résidents envisagent également de profiter d’un espace vert peu utilisé afin de mettre en place des bacs pour jardiner, permettant ainsi d’utiliser l’engrais produit sur place. La boucle est bouclée !

© Manfred Antranias Zimmer / Pixabay

Téléchargements